« Croire comme des fous, aimer comme des dingues »

Appel aux jeunes par une belle soirée d’été

« Il y a une révolution à faire, et cette révolution passera, comme à toutes étapes du christianisme, autour du pauvre. Le grand pauvre qui est le Christ, celui qui demeure au milieu de nous dans l’Eucharistie et qui se cache sous le visage de nos frères et sœurs en souffrance ».

L’appel du Père Nicolas Buttet* retentit devant une centaine de jeunes et amis de la rue réunis dans un jardin parisien tout à fait insolite. Tous étaient conviés par Fratello pour une belle soirée.

Se rencontrer c’est pas sorcier

Autour de la table, on découvre les nouvelles têtes et on tape les quilles ensemble ! Les amis de la rue qui vivent en coloc nous ouvrent leur jardin et nous présentent leurs lieux de vie. Belle simplicité !
On se mélange en équipe autour du Molky. Et il n’y a pas à dire, le seul fait de courir après la victoire nous rassemble en un clin d’oeil ! Joie partagée !

Après l’Apéro-Molky, Fratello on dit oui !

Nous avons été invités à devenir les fous dont l’Eglise a besoin. Soyons ces fous de pèlerins qui viendront recevoir et partager le feu de l’espérance à Lourdes ! Soyons ces fous qui se laisseront aimer et transformer par nos frères de la rue. Et si nous plaçons Jésus au milieu de ce grand pèlerinage, alors nous vivrons la révolution de l’Evangile. Nicolas Buttet nous invitait à vivre la « simplicité inouïe » de la rencontre entre frères, celle qui nous ramène à l’essentiel. « Il faut croire comme des fous, pour aimer comme des dingues », telle était sa conclusion !

Yallah ! Où est-ce qu’on signe

*Le Père Nicolas Buttet est le fondateur de la communauté Eucharistein.

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.